AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 petites anecdotes à propos d'une nécromancienne..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 06/02/2010


Récompenses/Punitions
Récompenses:
Punitions:

MessageSujet: petites anecdotes à propos d'une nécromancienne..   Mar 9 Fév - 19:42

Peu avant la première aventure d'Elrina.

Tiens, il fait plutot frais ce matin! me dis je, tout en maudissant le ciel de m'avoir mise dans pareille situation. Je frissonnais tout en scrutant la forêt autour de moi, elle était silencieuse. Une forêt comme je les aime. Frissonnante, je m'empressais de ranger mes affaires et de m'emmitoufler dans ma longue cape de laine couleur bordeau. Je levais les yeux vers le plafond nuageux au dessus de ma tête: un orage risquait d'arriver sous peu, c'était raison de plus pour trouver aussi promptement que possible mon petit déjeuner. Oui, mon petit déjeuner se trouve dans cette forêt. Quel sera-t-il? Je n'en sais rien, une biche, un lapin, peut être un sanglier ou seulement des baies sauvages mais honnêtement il me serait plus utile de manger quelque nourriture animale car cette dernière est bien plus rentable pour ce qui est du niveau énergétique. Relevant ma chevelure, en un chignon plutôt négligé, je me dirigeais silencieusement derrière un buisson, arc et flèches prêts à être utilisés. Je m'accroupis aussi silencieusement que possible lorsqu'un petit lièvre point son museau à l'extérieur d'un buisson un peu plus éloigné. En une fraction de secondes, le petit lièvre se retrouva à terre et je me dépêchais d'alller saisir ma proie. Il faut le dire, je suis plutôt douée en ce qui concerne la chasse et l'art du tir à l'arc, j'y suis initiée depuis mon plus jeune âge, tout comme à la nécromancie. Enfin ce n'était pas tout, à préent je devais allumer un feu et compte tenu de l'humidité de l'endroit mieux valait pour moi sortir de cette splendide forêt. Je marchais en écoutant le murmure du vent tandis que mon cerveau se laissait aller à de sombres pensées quotidiennes. Qu'allais je faire? Telle était la question, mais je me dis qu'au lieu de perdres mon temps en d'inutile pensées, je ferais mieux d'allumer un feu maintenant que j'étais sortie de la forêt. Une vaste pleine s'étendait devant moi à perte de vue. Aucun arbre, aucune vie, j'etais totalement seule et c'était peut être mieux ainsi. Le murmurement du vent semblait me conseiller de manger au plus vite. J'allumais un feu à l'aide de la magie car le vent était tellement froid qu'aucun feu n'aurait pus subsister. Peu après je dégustais ma viande cuite, c'était plutôt une bonne prise que j'avais faite là. Une tempête semblait s'élever au loin, il était donc hors de question pour moi de m'aventurer plus loin. Et compte tenu des energies dont l'air était chargé, je me dis qu'une petite conjuration d'élémental ne ferais pas de mal a mon expérience de nécromancienne. Je m'adossais à un arbre et tentait de me concentrer sur toutes les énergies présentes autour de moi. Le pauvre arbre allait surement payer de sa vie, une conjuration d'élémental de feu demande énormément d'énergie. Je sentais en moi la magie, je la sentait grandir en moi, s'unifier à elle même. J'entrouvris mes lèvres et prononçai cette incantation:

Toi, Homme de feu
Par l'energie des cieux
Viens à moi
De part la force qui en moi
Créature pragmatique

Je t'invoque en ce lieu unique

Je sentais mon énergie se vider, j'essayais d'en capter d'autre autour de moi, heureusement que les arbres étaient proche de moi. Je réussis mon incantation éanmoins quelques uns des arbres payèrent de leur vie et moi j'étais épuisée, essouflée et sous le coup de l'energie mise en jeu, je me retrouvée le corps en sueur et les cheveux légèrement en bataille. J'ouvris les yeux qui se posèrent sur l'homme de feu face à moi. Enfin, j'avais réussi à l'invoquer. Sans que je ne sache pourquoi, un rire fou se répandit en moi et aux alentour. Je riais en éclat, un rire presque diabolique qui me faisait peur à moi même. Mes doigts frêles se posèrent sur l'amulette autour de mon cou, c'était encore surement son pouvoir qui me montait à la tête. Je jetai une dernière fois un regard vil sur l'elemental que je congédiai presque aussitot après dans le néant, il n'était pas encore temps pour moi de voyager avec une créature magique, je ne suis pas encore prête à cela, pour le moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

petites anecdotes à propos d'une nécromancienne..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aventures :: Bibliothèque :: Parchemins-